Le haricot : une culture au-delà de la subsistance des familles au Burundi

Comme le café est le nerf sensible pour l’économie nationale, le haricot est le sang pour la vie des familles burundaises.

En effet, la culture du haricot revêt un caractère exceptionnel de par son importance dans la sécurité alimentaire des ménages et dans le commerce tant national que régional. Le haricot est la principale culture dans toutes les régions naturelles du pays. Il est cultivé pendant trois saisons culturales à savoir la saison A, la saison B et la saison C. C’est donc le haricot qui est la référence saisonnière pour toutes les autres cultures. C’est la récolte du haricot qui annonce la chute des prix des produits sur le marché local. La presque totalité des ménages burundais consomme du haricot tous les jours sauf quand il n’y en a pas.

Télécharger le Magazine